Il est venu à Aspres par la voie des airs

Roger voulait venir voler à Aspres depuis Pâques, mais la météo déplorable l’en a empêché. Cette semaine une petite fenêtre de vol s’est ouverte, mais d’une durée de 3 jours seulement. Or il lui faut une journée de route pour venir et une autre pour rentrer… ça ne vaut pas la peine de venir dans ces conditions.

Mais l’envie de voler à Aspres l’a taraudé, et finalement il s’est dit que s’il venait en vol, il économiserait déjà une journée. Lundi matin, déception, il pleut encore… mais la pluie s’arrête, et malgré les conditions faibles, il décide finalement de tenter ce vol vers Aspres…

Nous avons suivi sa tentatives grâce à son tracker Spot. Ce fut très excitant, et surtout le soir, lorsqu’il nous a semblé que la journée serait trop courte pour qu’il puisse atteindre son but…

Mais il a réussi, malgré des points bas stressants, nous prouvant que les face ouest de l’Obiou étaient également une très bonne route le soir par vent du Nord.

Merci mille fois à Roger pour sa démonstration de l’aptitude des planeurs ultra-légers au vol de distance dans des conditions faibles.

422km est une belle performance en vol itinérant, mais avec de bonnes conditions de vol il aurait certainement atteint la côte méditerranéenne…

L’article paru dans le Dauphiné LIbéré