1er « grand » circuit en Sparrowhawk

Le 5 juillet, pour son 6ème vol, malgré un variomètre encore mal réglé, et une technique d’approche et d’atterrissage qui demande encore a être améliorée, jac s’est lancé prudemment dans un premier grand circuit:

Décollage tardif en raison d’une valve de chambre à air qui fuyait: 12:50;
Panne de la batterie de l’Oudie juste là où il aurait été le plus nécessaire (couloirs planeurs dans la zone des Ecrins);
Retour conservateur, très tôt:
Sault, Manosque, Moustiers sainte Marie, Tête de l’Estrop, Taillefer; 344km en 5:30 (triangle FAI 310km).

Pas trop mal pour un début; jac découvre une nouvelle dimension, ça le change du Swiftlight: plus loin (planés moyens calculés par le logiciel SeeYou: 36, à 125km/h), plus vite, mais plus difficile à faire monter. La partie sud du circuit aurait probablement été impossible en PUL, de même que la traversée de la vallée de la Durance du Morgon vers la Tête de Chabrières contre le vent de NW.

Le « Parcours » (qui était assez mou ce jour là), et le retour par l’Obiou, en vidéo ci dessous, comme si vous y étiez  🙂