Remorqués

Organisation des remorqués

L’ADPUL assure quotidiennement le remorquage des planeurs ultra-légers à l’aérodrome d’Aspres sur Buech dans les Hautes-Alpes.

Pour quel type de PUL? les PUL de la classe FAI 2 & 4 et à des périodes limitées pour les Deltaplanes et les Rigides (nous avons un chariot).
Quand? En fin de matinée (de préférence, pour partir tôt en XC, ou pour éviter des remorqués trop turbulents: en plein après midi, au printemps et en été, l’aérologie de montagne rend souvent le remorquage impossible).
Pour qui? Pilote individuel ou petit groupe (pour les groupes importants, veuillez nous contacter afin que nous engagions un pilote remorqueur totalement disponible pour toute la durée du séjour).

Tarif?
– remorqué standard par ULM pendulaire: 25€ le remorqué standard (jusque dans la « pompe de service »)
– remorqué par ULM 3 axes: prix dépendant du prestataire (environ 30€)

Prérequis :
– une bonne maîtrise du décollage et du vol en remorqué en conditions turbulentes, surtout en Delta (pas de formation délivrée, hors stage spécifique éventuellement organisé à cet effet)
– être membre d’ADPUL (cotisation annuelle 25€)
– être titulaire d’une licence « FFVL volant », ou d’une assurance responsabilité civile aérienne (mini 5M €) valide sur le territoire français (possibilité de prendre sa licence chez ADPUL).

Modalités pratiques:
1) Si vous n’êtes pas encore membre d’ADPUL, remplissez le formulaire de demande d’adhésion (à faire avant de venir)
2) S’inscrire via le formulaire, dans la page Voler à Aspres / avec l’ADPUL

Sur place avant de commencer à voler:
– avoir réglé sa cotisation annuelle;
– prendre connaissance des consignes d’utilisation de la plateforme, des procédures de remorquage, et s’engager à les respecter;
– payer ses remorqués d’avance (les remorqués non effectués seront remboursés en fin de séjour).

Témoignages:
 Je me suis inscrit à L’ADPUL fin juin dans le but de me faire remorquer avec mon Atos VQ, 5 heures de vol en 2015 et 5 heures de vol en 2016 avant de venir au Chevalet. Dimanche 17 juillet rendez-vous sur le terrain après avoir reçu un SMS de Jac « Remorqués à 11h30 ». Sur place, Koen, un jeune flamand monte son Atos S. Briefing précis de Jac sur les conditions dans lesquelles se font les remorqués et  l’utilisation de l’aérodrome partagé avec l’activité planeur et ULM.  Prise de contact avec Pierre-Yves, le pilote remorqueur, et accord sur les signes à utiliser, Pierre-Yves en contact radio « avion » avec l’aérodrome. Koen préfère le décollage à pied et part en premier, je le suis en décollant avec le carrioulet, fabrication Patrick C. du solide !  Bonne condition sur les 4 jours, 2 remorqués tranquilles ,2 plus techniques, vaut mieux décoller tôt quand ça chauffe. Les 4 fois j’ai pu larguer dans la pompe qui m’a emmené au plafond alors que les copains lorrains commençaient à monter leur aile. Lors du vol de lundi, j’étais au dessus de Chabres à 2000m pendant que les copains décollaient « aux fainéants » pour faire un plouf et se poser au « Poisson». Ce jour-là, j’ai tourné un triangle FAI de 86 km en un peu plus de 3 heures, ce qui pour mon niveau est un beau vol. Bilan global : 9h30 de vol, 2 beaux vols alors que pour la même période mes copains lorrains ont fait 2 vols et 2 ploufs. J’ai toujours été convaincu de l’intérêt du remorqué, on se largue où ça pompe, si on se loupe on peut recommencer tout de suite et on évite une demi-heure de navette et le stop pour récupérer la voiture quand notre navetteuse s’est lassée depuis longtemps. Au Chevalet, le remorqué fonctionne, la cotisation ADPUL annuelle est faible, l’accueil excellent et les pompes sont là.
Jacques S.