Des 300 à profusion

Les excellents conditions aérologiques de fin Juin à mi Juillet ont permis à Jac de tourner 5 triangles de plus de 300km en Swiftlight au départ d’Aspres:
space
Date Triangle km km/h Début Fin Durée
2015-07-16 Plat 378 51 09:23 17:15 7:52
2015-07-15 FAI 305 43 09:30 16:42 7:12
2015-07-14 FAI 263 44 10:34 16:37 6:02
2015-07-06 FAI 321 41 10:13 18:05 7:52
2015-07-04 Plat 216 42 10:04 15:21 5:17
2015-06-25 Plat 306 44 09:23 16:46 7:22
2015-06-24 FAI 313 39 08:57 17:02 8:05

 Cliquer sur les cartes pour les agrandir

Le vol du 6 Juillet321Profil321

La traversée de la vallée du Drac pour accéder au massif de l’Oisan: un itinéraire bien rodé et fiable (2500m mini pour l’entamer sans risque de se vacher); les plafond élevés ce jour (maxi 4600 baro + 200m de correction de température = 4800m topo) permettent la traversée du massif des Ecrins par la « voie royale »,  le franchissement de la vaste zone diffluente du Queyras, et le passage du col du Talon à plus de 1000m/sol pour basculer dans le Haut Verdon sans pénétrer dans la zone du Mercantour. Le retour des 3 Evéchés est atypique: vaste trou bleu sur la trajectoire directe, avec instabilité plus au nord, cumulus peu fiables, et faibles averses, avec bien sûr du vent de face…

Le vol du 15 Juillet305Profil305

Encore 4800 au mont Thabor, pas osé m’engager dans le fond de la vallée de la Maurienne (vent+plafond qui baisse), rien dans le Queyras balayé par un vent fort de SW, Cu prometteurs après le col de Vars, mais décevants, moins bon dans le Sud et pas assez de plafond pour passer le col du Talon, le Grand Bérard fidèle à sa réputation (+8 intégré!), rien sur Malaup… remontée laborieuse à Aujour avec du vent heureusement de sud et non de NW comme la plupart du temps (ouf!), belle ligne de convergence du Pic de Bure vers le Diois/Rosanais en soirée.

Le vol du 16 Juillet378Profil378

Aller classique par le Vercors, bien matérialisé par des cumulus à environ 3000 (trop facile) et du vent de SW; thermique pur ensuite, prudence sur la Chartreuse pour ne pas tomber sous la couche d’inversion, il faut rester haut; traversée vers les Bauges, point bas à Aillon le Jeune, mais le grand Colombier est généreux, arrivée haut sur l’Arcalod ou ça remonte très facilement; les Aravis sont tentant, mais il faut passer l’Oisan au plutard à 17:00 en raison de développements de cumulonimbus prévus en fin d’après-midi; Grand Arc et Belledonne semblent pris par l’inversion, décision de ne pas aller à Chamonix, mais de s’approcher du Mont Blanc par le Beaufortin, puis de rentrer par la Vanoise; rencontre inattendue d’un vent de NW au signal de Bisane qui ne donne pas, et point bas à Beaufort où ça remonte mal, il faut s’engager en se laissant entrainer par le vent de NW… mais ça permet finalement de basculer sous le vent dans la vallée qui remonte vers Bourg-Saint-Maurice où le prochain bon thermique est matérialisé par un rapace, un planeur, et le premier cumulus du secteur de la Vanoise, ouf! puis La Plagne, première rencontre avec un parapente, preuve qu’il ne devait pas faire bon voler dans les basses couches dans les préalpes des Alpes du Nord avec le vent de Sud, et plein consciencieux avant de traverser vers Courchevel contre le vent de SSW retrouvé; c’est finalement à Val Thorens, juste à la limite de la zone réglementée du Parc National de la Vanoise qu’est refait le plein qui va permettre de basculer dans la vallée de la Maurienne; ensuite il faut s’attaquer à l’imposant massif de l’Oisan…, mais ça remonte bien de Valloire au Galibier sur les versant ouest des sous crêtes bien exposées au soleil; ensuite, le retour par les Ecrins avec 4600m de plafond n’est qu’une formalité, la cerise sur le gâteau 🙂 Il est encore tôt, mais comme prévu, l’Est de la Durance est déjà pris par des développements de cumulonimbus, dommage, le « parcours » aurait permis de tourner un circuit de plus 400km…

Message de Jac

 » Je vous souhaite à tous autant de bonheur en vol  » 🙂