Faut-il un brevet de pilote?

L’annexe I de la règlementation européenne UE2018/1139 permet de piloter un PUL sans qualification, brevet, ou licence de pilote. Mais chaque pays européen a ses propres règles…

La règlementation française permet de piloter un PUL sans qualification, brevet, ou licence de pilote, pourvu qu’il soit décollable et atterrissable à pied, cf arrêté DGAC du 7/10/85.

Si le PUL dispose d’une motorisation auxiliaire, c’est un ULM, en France; il vous faut être titulaire du brevet de pilote ULM, une qualification qui peut être longue et coûteuse à obtenir, et qui ne vous apportera pas les compétences nécessaires pour le piloter…

La FFVL a un cursus de formation spécifique, et délivre des Brevets de Pilote de PUL multi-axes:
– le Brevet Initial, qui permet de voler seul sur le site où l’on a été formé
– le Brevet de Pilote, qui permet de voler partout
– le Brevet de Pilote Confirmé, qui atteste de l’aptitude du pilote au vol sur la campagne

Afin d’éviter de casser votre PUL lors de vos débuts, voire de vous blesser, il est vivement recommandé de suivre une formation adaptée avant de commencer à voler.