Faut-il un brevet de pilote?

La règlementation européenne permet de piloter un PUL sans qualification, brevet, ou licence de pilote, pourvu que sa masse à vide soit inférieure à 80kg pour un monoplace, cf annexe II du règlement CE R216. Mais chaque pays européen a ses propres règles…

La règlementation française permet de piloter un PUL sans qualification, brevet, ou licence de pilote, pourvu qu’il soit décollable et atterrissable à pied, cf arrêté DGAC du 7/10/85.

Si le PUL dispose d’une motorisation auxiliaire, c’est un ULM, en France il vous faut être titulaire d’un brevet de pilote ULM.

Afin d’éviter de le casser lors de vos débuts, voire de vous blesser, ADPUL vous recommande vivement de suivre une formation en planeur biplace avant de commencer à voler en PUL.