Bilan du Pré-mondial de planeurs ultra-légers FAI 2

ADPUL a réussi son examen pour sa candidature au prochain championnat du monde de planeurs ultra-légers.

La Fédération aéronautique internationale (FAI) y avait délégué un Steward dont la mission fut d’évaluer notre capacité technique et organisationnelle pour le mondial 2017. Ce sera un événement de catégorie 1, c’est à dire exceptionnel, avec pour vocation de réunir les meilleurs pilotes internationnaux, et de faire découvrir au public la Classe FAI 2, la catégorie des planeurs ultra-légers gérée par la Fédération  Française de Vol Libre.

Pour l’occasion, ce pré-mondial avait réuni une dizaine de pilotes de différentes nationalités: la Belgique, la Suisse, l’Autriche et la France y présentaient leurs meilleurs éléments. Ce fut une symbiose sportive parfaite dans une région que les meilleurs d’entre-eux qualifient de « paradis du vol libre ». Ils ont survolé le Pays du Buech, l’Oisan, et les Alpes de Haute Provence, sur des circuits allant de 140 km à 288 km avec parfois des altitudes de plus de 4000 m. Cinq épreuves sur sept purent avoir lieu, ce qui confirme le potentiel de la région. Les pilotes étaient équipés  de traceurs, ce qui permettait au public de suivre la compétition en direct sur internet: il est encore possible de « rejouer » les manches, c’est ici.

Une synchronisation parfaite des 3 ULM aura permis de remorquer tous les pilotes en 35 minutes en moyenne, une performance en soi.

Le steward de la FAI a émis un rapport positif en mentionnant néanmoins l’impact plus important, autant médiatique que financier, que devra revêtir le mondial 2017. ADPUL devra s’entourer et engager toutes les ressources locales et recueillir un engagement fort de la région et du département.

La compétition en images

Articles de presse

Dans le magazine international de Vol libre Cross Country
Dans le Dauphiné Libéré
Dans le magazine Vol Passion

Quelques photos

AilesAuSolLigneDeco2LigneDeco1Image 1Podium