Assurance

Pour piloter un PUL, en France, il n’est pas exigé de brevet de pilote; il faut simplement être couvert par une assurance responsabilité civile. Mais les PUL dotés d’une motorisation auxiliaire entrent, de ce fait, dans la catégorie des ULM, dont la réglementation impose entre autre un brevet de pilote.

En prenant sa licence à la FFVL on peut s’assurer aussi bien en responsabilité civile qu’en individuelle accident, et qu’en frais de recherche et de rapatriement.